Règles d'escarmouche 28mm

Forum français détaillant les règles d'escarmouche avec figurines.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Khe sanh 1968

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Madmike
Admin
avatar

Messages : 506
Points : 760
Date d'inscription : 07/07/2011
Age : 44

MessageSujet: Khe sanh 1968   Jeu 8 Mar - 10:18



Voilà, on y arrive; après avoir fait 3 parties de test de FNG: 2nd tour, on va se lancer dans l'aventure. Cool
Une campagne de 12 mois, avec potentiellement 2 missions par mois.
On va jouer un perso chacun, dans une escouade commandée par un sergent. L'opposition Viet est gérée par le système.
On va débuter en janvier 1968, et on fera partie de l'armée Américaine basée à Khe Sanh.
On fera un débriefing et compte-rendu de chaque mission ici ou sur mon blog.
On a hâte d'y être... bounce

En attendant, voilà le QG:


Cartes des opérations, feuilles de campagne, report de missions....
Tout est prêt Twisted Evil


Dernière édition par Madmike le Mer 14 Mar - 14:48, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://reglesdescarmouche.forumgratuit.org
Madmike
Admin
avatar

Messages : 506
Points : 760
Date d'inscription : 07/07/2011
Age : 44

MessageSujet: Bienvenue en enfer; aller simple.   Mar 13 Mar - 15:49

Nous sommes en Janvier 1968, au Vietnam.
2 soldats viennent d’arriver dans la région de Khe Sanh, pour effectuer leur ‘tour of duty ‘, comme on dit communément. Ils vont passer 12 mois en territoire hostile, près de la frontière avec le Vietnam du Nord.
Ils sont affectés au 1er bataillon, 61è d’infanterie, compagnie Alpha.

Le premier est boxeur de New York, sorti de Manhatan. Duncan Hart est un dur à cuire au nez cassé, avec des réflexes fulgurants. Il compte bien là-dessus pour le maintenir en vie.

Le second vient de Chicago. D’origine Italienne, Tom Diccilio était encore à l’université quand il fut appelé à servir son pays. Il dut donc arrêter ses brillantes études de médecine. Non content d’être le meilleur élève de sa promo, Tom est également le capitaine et lanceur vedette de l’équipe de baseball universitaire « Red Sox ».

02 Janvier 1968
10.00
Arrivée des nouveaux à la base. Ils sont aussitôt accueillis par le chef de peloton, le lieutenant Malcolm Green. Ce dernier semble très occupé vu l’importante activité ennemie dans la région. Il les salue, leur souhaite bonne chance, et envoie Tom et Duncan se présenter au rapport auprès du sergent Barrington, de la 3è escouade.
Après avoir trouvé le cantonnement de la section, ils rencontrent le sergent. Ici, tout le monde semble l’appeler « Boss ». Un grand type, le visage buriné, semblant avoir été taillé dans un morceau de bois dur. Il en avait certainement vu à lui seul bien plus que tous les autres types de la section ; il n’avait pas usurpé ses galons de sergent.
Il leur souhaitât la bienvenue ‘en enfer’, et de sa voix grave semblant sortir directement du fond de ses trippes, il leur fit faire le tour de leur bunker en présentant les membres de son escouade.
Walter Kingley, le caporal mais également servant du 60.
Kenny Broslovsky, qui astiquait un colt .45 avant de passer à son M79.
Robert Jefferson, alias ‘Boby’, un noir de harlem ; rien se semblait pouvoir l’affoler.
Et enfin, Barney Gumble, un jeune blanc-bec ; on lisait la peur dans ses yeux. Il servait de pourvoyeur au 60, comme ça le caporal gardait un œil sur lui.

Il ne restait que 5 hommes dans l’escouade de Barrington, et Tom et Duncan étaient la relève.
2 jours auparavant, lors d’une patrouille de nuit, la section est tombée dans une embuscade. Il y eu 3 morts, un blessé grave et un disparu. Maintenant que les effectifs étaient redevenus corrects, il n’y allait pas avoir besoin de patienter longtemps avant d’être envoyé en mission.

04 janvier 1968
21.00
Le Boss a été appelé par le lieutenant ; voilà 1h qu’il est parti. A son retour, nos craintes se sont confirmées.
Barrington : « Le lieutenant nous envoie en mission ; ce sera une simple patrouille. Le renseignement nous informe que le coin est relativement calme, avec une faible activité ennemie. »
Cpl Kingley : « on va où, cette fois ? »
Barrington : « on retourne sur le village de Lang Ruou »
Il y eu un silence pesant, l’atmosphère devint lourd.
Duncan posa LA question : « c’est quoi, Lang Ruou ? »
Kingley répondit d’un ton sec, en pointant son index sur la carte : « c’est le trou pourri où on s’est fait déboîter. » Il se tourna vers Barrington : « Le lieutenant veut notre mort ou quoi ? »
Barrington : « du calme, Walt, on ne fait qu’une patrouille. On constate si il y a des ennemis, et si ça pue, on décampe. On aura Owen Trent qui sera de la partie, juste au cas où. »
Kingley : « j’espère qu’on aura pas besoin de lui »
Tom : « c’est qui, Owen ? »
Kingley : « C’est un observateur pour l’artillerie ; ça veut dire qu’on a un soutien »
Barrington : « ce ne sera que des mortiers, pas de 105 disponibles… »
Gumble : « on va y laisser notre peau, c’est sûr. »
Barrington : « ta gueule, Barney, fiche pas la trouille aux nouveaux. Je veux tout le monde près dans 4 heures, on part à 02.00. On se charge au minimum. Hart et Diccilio, vous vous coltinerez les claymores et le C4, on ne sait jamais… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://reglesdescarmouche.forumgratuit.org
Madmike
Admin
avatar

Messages : 506
Points : 760
Date d'inscription : 07/07/2011
Age : 44

MessageSujet: Mission: patrouille 05 janvier 1968   Mar 13 Mar - 18:51



05 janvier 1968
Village de Lang Ruou
02.00

Le temps était pesant, l’atmosphère au sein du groupe également.
Cela faisait 2 jours qu’il pleuvait sans interruption. On avait une accalmie, juste pour notre première mission ; ça ne changeait pas grand-chose, il faisait nuit noire. La pâle lumière de la lune était voilée par de gros nuages menaçants. On s’attendait à prendre de la flotte sur la tronche à tout moment. Enfin, si c’est que de la flotte qui nous tombe dessus cette nuit, on s’en contentera allègrement.
Après une bonne heure de marche en silence, le village pointe enfin son nez. La mission est simple ; on contrôle le village et ses alentours et on décroche.
Tout le monde est nerveux.

Le 60 se déploie à couvert avec l’observateur, le reste du groupe inspecte les maisons. Il n’y a personne, et quand bien même, on n’y voit rien. Si ça se trouve l’ennemi est là, à 10 mètres, prêt à bondir.

Soudain, un bruit dans la jungle ; aucun doute, ce sont des pas ; Kingley sert la crosse du 60 de toutes ses forces, il a les mains moites, mais il est prêt. Pas question de se faire cueillir, cette fois, ils vont déguster. Tout le monde retient son souffle ; chaque mouvement se fait au ralenti. On n’entend juste le « clik » des crans de sûreté des M16. Les feuilles bougent ; kingley ferme un œil et ajuste sa visée et… mais, fausse alerte. Fausse alerte, les gars, ce n’est qu’un buffle d’eau.
Chacun éponge la sueur qui ruisselle dans les yeux. La mission n’est pas finie.
On progresse vers le pont ; il nous a semblé entendre du bruit de l’autre coté de la rivière. Tom prend Jefferson et va reconnaître les zones à l’Est du village.

Pendant ce temps, le groupe se déploie au bout du pont.
Duncan passe par les pontons et déclenche un piège ; il a juste le temps de se jeter dans un buisson avant qu’une mine artisanale détonne, faisant un beau trou dans son treillis. Plus de peur que de mal, cependant, si il y a du monde dans le coin, ils sont clairement au courant de notre présence…


Le jour va bientôt se lever. Tom revient avec Jefferson ; rien à signaler à l’Est.
On va attendre le lever du jour, on aura alors une vue sur l’autre rive.

Chacun regarde l’horizon. On va enfin savoir ce qu’il y a de l’autre côté de ce pont. Mais a-t-on vraiment envie de savoir. Le renseignement a annoncé une activité moyenne ; on sait qu’ils sont vicelards, et puis que le renseignement est aussi doué pour se planter.
On ne laisse pas de place au hasard. Tout le monde en tirailleur, le 60 à couvert dans l’axe du pont. Duncan profite de l’obscurité pour placer ses 2 claymores à la sortie du pont.
Si on n’est pas prêt maintenant, on ne le sera jamais. On entend un peu plus de bruit, c’est certain, il y a du monde. Il s’agit de ne pas faire de bavure ; on n’est pas là pour buter des civils. Le soleil se lève…. Lentement, le village s’éclaire…. On commence a apercevoir des mouvements de l’autre côté du pont…. Pas de doute, des Viets….L’armée Nord Vietnamienne….. Ils ne nous ont pas repéré…..

Le Boss nous fait signe d’attendre son ordre ; il y a une demi escouade, sans doute une patrouille.

FEU !!!!!
Un déluge de feu s’abat sur eux, comme la foudre du ciel ; ils n’ont pas le temps de lever leurs armes que le 60, le 203 et les M16 les réduisent au silence.


Tom décide alors, toujours accompagné de Jefferson, de traverser la rivière pour contrôler la zone plus au Nord.
Le problème n’est pas venu du Nord, mais une escouade au Sud, a vu le carnage du pont, et s’est placée en position de tir.
Pour riposter, seul le sergent et Broslowsky sont en position. C’est trop peu face à une escouade, et Broslowsky est fauché par une rafale de AK47. Touché par 3 fois, son corps tombe inanimé dans les herbes.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://reglesdescarmouche.forumgratuit.org
Madmike
Admin
avatar

Messages : 506
Points : 760
Date d'inscription : 07/07/2011
Age : 44

MessageSujet: 1ère mission: suite et fin   Ven 16 Mar - 9:49



05 janvier 1968
Village de Lang Ruou
06.30

« Ils ont tués Kenny » s’écrit Barrington en ouvrant le feu. 2 viets tombent sous le courroux du sergent. Hart arme son M203 et envoie une grenade au milieu de l’escouade à découvert, en projetant 2 autres viets dans les buissons.



C’en est trop, le reste de l’escouade se replie derrière une maison.


Tom, avec ses compétences de médecine, se précipite pour revenir de l’autre côté de la rivière, toujours accompagné de Jefferson. Ils ont pu contrôler un autre secteur, sans rencontrer d’hostilité.
Malgré tous les soins qu’il pourrait prodiguer, il est trop tard pour Kenny. Il n’y a plus qu’à espérer un miracle.
« Redéployez vous » hurle Barrington. L’escouade se positionne pour avoir un bon visuel sur la cabane ; les Viets s’y sont réfugiés, et désormais, à chaque fois que l’un d’eux pointe son nez à une fenêtre, c’est un déluge de projectiles qui l’attend.
La petite bicoque en bois ressemble maintenant à une passoire ; les derniers Viets qui s’y cache tombent un à un, ils sont condamnés quand soudain, des renforts Viets surgissent, sans doute alertés par les coups de feu.
« Putain, regardez ce qui dégouline, là bas » s’écrit Kingley ; « Faible activité ennemie, ils se sont bien foutus dedans, ces cons du renseignement » marmonna-t-il en engageant un autre chargeur dans son 60.
Un peloton entier, plus de 30 Viets, venait de sortir des hautes herbes.


« Il est peut-être temps que tu bouges tes grosses miches, Owen » hurla Barrington.
« Ici Charlie 1, j’appelle la base, ici Charlie 1, j’appelle la base ; on a besoin d’un tir de mortier, nom de code ‘pluie d’enfer’ » Trent criait dans sa radio. Il réussit à établir le contact.
« Ici ‘pluie d’enfer’, Charlie 1, en attente de coordonnées »
« Charlie 1 à pluie d’enfer, coordonnées 2-0-9, je répète, coordonnées 2-0-9 »
« Bien reçu, on se repositionne et c’est parti ; baissez la tête. »
Trent : « Sergent, tir de mortier en approche »
Le sergent, qui continuait d’arroser la baraque, se tourna vers ses hommes : « planquez vos miches, les gars »
Chaque membre de l’escouade s’allongea, les mains sur la tête, alors qu’on entendait déjà le sifflement caractéristique des obus de mortiers qui descendaient.
Pour les Viets, la surprise fut complète, et le tir relativement précis. Malgré que les obus aient déviés de leur trajectoire, la forte concentration de Viets permit de faire d’importants dégâts.
Les 3 obus s’abattent en plein milieu de leur formation, mettant 7 viets hors de combat.


« Youhou ! Joli coup, mec » cria Kingley en tapant du poing sur le casque de Trent. « Ils ont leur compte »
Une des 3 escouades, la plus sévèrement touchée par le mortier, se débina derrière un petit bosquet pour reprendre ses esprits. Pour les 2 autres, le tir de mortier les avait plus galvanisé que terrorisé ; elles progressaient désormais vers la rive, pour se mettre en position de tir.


« Merde, en position, ils ramènent leurs tronches. » cria Barrington en engageant un nouveau chargeur. Le reste de l’escouade se positionna pour recevoir cette marrée humaine. Ils ne sont que 7 pour stopper plus de 20 viets.
« Charlie 1 à pluie d’enfer, Charlie 1 à pluie d’enfer »
« CCHHHHHHhhhhhhhhhhhh ! »
Owen : « j’ai plus le contact, sergent »
Barrington : « essaye encore » il se tourna vers ses hommes « attendez avant de tirer, il faut faire mouche, on aura pas de 2ème chance »
Le groupe de Viets s’approcha de la rive ; l’échange de tir va être meurtrier, et ce pour les 2 camps. Il s’agit de bien viser, et rester à couvert ; les voilà. L’index presse lentement la détente et BAM BaM bam, les balles commencent à fuser. Mais les tirs ne viennent pas de l’ennemi ; ce ne sont pas des AK 47, mais des tirs de M60 et de M16 ; une grenade explose également au milieu des Viets. Ces derniers, pris de court, se replient à couvert.
Barrington cherche d’où proviennent ces tirs salvateurs. Il découvre qu’une escouade américaine est arrivée par le Sud.

C’est la 1ère escouade, celle du sergent Ed Brown.
« Ramenez vos culs, on s’occupe d’eux »
Barrington fait signe à ses gars de décrocher. La 3ème escouade se repli hors de la zone, sous les tirs de couverture du Sergent Brown et de ses gars.
Au passage, Hart ramassa le corps sans vie de Kenny Broslowski. Il sera de retour au pays avant nous, mais dans un sac en plastique.
Ils rentrent à la base, la patrouille est terminée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://reglesdescarmouche.forumgratuit.org
Madmike
Admin
avatar

Messages : 506
Points : 760
Date d'inscription : 07/07/2011
Age : 44

MessageSujet: débriefing 1ère patrouille   Ven 16 Mar - 10:21

Voilà la première mission terminée.
Avec le calcul de points de victoire, on obtient un résultat moyen, avec une mission normale.
Il y a 4 grades de mission:
Mission désastreuse
Mauvaise mission
Mission normale
et bonne mission

Il va falloir faire des prisonniers la prochaine fois, pour gagner plus de VPs.
On a perdu un homme, Kenny, qui était notre 'tunnel Rats'.

Comme vous l'avez compris, je joue Duncan Hart, le boxeur, avec les compétences 'dur à cuire' et 'quick relexes'. Pour les missions, je suis équipé d'un M16/M203, et je porte également du C4 et 1 ou 2 mines claymore.
Olivier joue le personnage de Tom Diccilio. Il a des compétences de médecin et un bras de lanceur qui permet d'envoyer des grenades à main jusqu'à 9" (au lieu de 6"). Il a un M16 et un colt .45; il trimbale également du C4 et 1 claymore.

Aucun membre de l'escouade ne monte en Réputation.

On a droit à 4 remplaçants, qui monte l'escouade à 10 hommes, soit l'effectif normal.
On a malheureusement de la bleusaille, avec Pete Buchowsky qui va baisser la tête au lieu de riposter si on lui tire dessus.
Al Black, avec l'attribut 'dumb ass'; on aura 1 chance sur 2 pour l'activer.
Par contre on a les 2 autres gars qui sont pas mal:
Joe Wembley, un type agile qui n'a pas de malus quand il tir en courant; il récupère le M79 de Kenny.
et Andrew Baker, le seul Rep 4 dans les remplaçants, qui est spécialisé dans la détection des pièges.

La prochaine mission est encore une patrouille. Je vais faire une photo de l'escouade.
J'attends vos commentaires, je suis curieux de savoir ce que vous en pensez; et est-ce que la musique vous plait? Cool
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://reglesdescarmouche.forumgratuit.org
oli
Skilled
Skilled
avatar

Messages : 272
Points : 296
Date d'inscription : 14/07/2011
Age : 31
Localisation : Nantes

MessageSujet: Re: Khe sanh 1968   Sam 17 Mar - 9:45

Duncan Hart c'est une tête brulée
lol!

_________________
"Ils ont même réussi à mettre les fossoyeurs dans le coup"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
GuyHUBERT
Newbee
Newbee


Messages : 20
Points : 26
Date d'inscription : 01/01/2012

MessageSujet: Re: Khe sanh 1968   Lun 19 Mar - 12:58

Vraiment sympa tes rapports de batailles ! On s'y croirait !!
Et les photos sont superbes !!
Les musiques font penser à l'excellente série "l'enfer du devoir" !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Madmike
Admin
avatar

Messages : 506
Points : 760
Date d'inscription : 07/07/2011
Age : 44

MessageSujet: Re: Khe sanh 1968   Lun 19 Mar - 15:34

Merci GuyHubert, on se marre bien, en effet.
Tu parles de l'enfer du devoir, je suis en train de les regarder en ce moment (j'en suis au N°11 de la saison 1) Cool
Question musiques, ce sont celles de Battlefield bad conpagny 2: vietnam (j'avais posté des captures d'écran) On a ça en fond sonore quand on fait une mission. Rolling Eyes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://reglesdescarmouche.forumgratuit.org
oli
Skilled
Skilled
avatar

Messages : 272
Points : 296
Date d'inscription : 14/07/2011
Age : 31
Localisation : Nantes

MessageSujet: Re: Khe sanh 1968   Lun 19 Mar - 17:46

D'ailleurs j 'ai téléchargé la saison 3 tongue

_________________
"Ils ont même réussi à mettre les fossoyeurs dans le coup"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tsubasa
Skilled
Skilled
avatar

Messages : 197
Points : 261
Date d'inscription : 30/07/2011
Age : 43
Localisation : TIFFAUGES

MessageSujet: Re: Khe sanh 1968   Ven 23 Mar - 12:08

Shocked Votre table est superbe cheers , c'est du beau boulot cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tsubasa.freeheberg.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Khe sanh 1968   

Revenir en haut Aller en bas
 
Khe sanh 1968
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 1968 grammes de plomb environ
» C'est quoi ce baby ????
» [EST] Le journal de Mickey : ca vaut quelque chose ???
» 1419 - Ford Thunderbird 1968 coupé
» les voitures que vous avez aperçues...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Règles d'escarmouche 28mm :: Guerre moderne: après 1945 :: FNG :: Rapport de bataille-
Sauter vers: